Assurance maladie et mutuelle santé : quel remboursement pour une séance de kiné ?

Les soins en kinésithérapie sont couramment sollicités dans le cadre d’une rééducation. Toutefois, le tarif d’une consultation chez un kiné peut vite atteindre un montant important. Il est donc essentiel de connaitre les modalités de remboursement : prescription médicale, taux de remboursement, prise en charge de l’Assurance maladie et de votre mutuelle santé

 

Séance de kiné : tarifs et parcours de soins coordonnés

Tarifs et dépassements d’honoraires par votre kinésithérapeute

La plupart des kinésithérapeutes étant conventionnés, ils fixent le montant des séances selon la base de remboursement de la Sécurité sociale. Les tarifs peuvent ensuite varier en fonction des soins, du type de rééducation et de la partie du corps à traiter. Un kinésithérapeute conventionné peut également pratiquer des dépassements d’honoraires dans certains cas : urgence, séance à domicile, horaires en soirée, etc. Certains kinésithérapeutes exercent également en tant que praticiens non conventionnés et décident alors eux-mêmes de leurs tarifs.

Parcours de soins coordonnés : ordonnance du médecin traitant

Si vous envisagez des séances chez un kiné, celles-ci devront faire l’objet d’une prescription médicale par votre médecin traitant. Sans cette ordonnance, le taux de remboursement sera plus faible. Pour que l’Assurance maladie puisse vous rembourser, il est en effet important de suivre un parcours de soins coordonnés. Votre médecin traitant devra indiquer le nombre de séances de kiné nécessaires sur l’ordonnance. Si les consultations prescrites se révèlent être insuffisantes, vous devrez demander l’accord du médecin-conseil de l’Assurance maladie pour obtenir des séances supplémentaires.

 

Les remboursements de la kinésithérapie par l’Assurance maladie

Assurance maladie : la demande d’accord préalable

L’Assurance maladie fixe un nombre de séances de kiné maximum selon le type d’actes réalisés : jusqu’à 10 séances pour une entorse de la cheville, jusqu’à 30 séances pour une fracture du coude, etc. Au-delà de ce nombre maximal de séances imposé, vous devrez demander un accord préalable à l’Assurance maladie avant de prolonger vos soins. Cette étape est indispensable pour obtenir le remboursement de toutes vos consultations. Votre kiné vous donnera un formulaire à remplir et à transmettre à votre Caisse Primaire d’Assurance maladie (CPAM). Comptez un délai de 15 jours pour obtenir une réponse.
Vous pouvez également faire cette démarche avant le début de vos séances pour vous assurer de leur remboursement. Vous adresserez alors une copie de votre prescription médicale à votre CPAM.

La Sécurité sociale : taux de remboursement et reste à charge

L’Assurance maladie prévoit la prise en charge totale ou partielle des frais médicaux liés aux séances de kinésithérapie (honoraires, soins). Elle n’effectuera cependant pas de remboursement sur les dépassements d’honoraires appliqués par votre kinésithérapeute. Le taux de prise en charge d’une séance de kiné varie selon l’âge du patient et le parcours de soin.

  • 100 % du tarif de convention pour un enfant.
  • 60 % à 80 % du montant d’une consultation pour un adulte selon l’acte pratiqué (massages, électrothérapie, thermothérapie, etc.).
  • 30 % pour toute séance de kiné hors parcours de soins coordonnés.

Avec ou sans ordonnance, vous devrez vous acquitter d’une franchise médicale de 0,50 €. Le reste à charge après le remboursement par l’Assurance maladie pourra ensuite être pris en charge par votre mutuelle…

 

La prise en charge d’une séance de kiné par votre mutuelle

Remboursement : le rôle d’une mutuelle santé

Pour compléter le remboursement de vos séances de kiné, une seule solution : souscrire une complémentaire santé! Attention toutefois, car certaines mutuelles refusent en effet de rembourser les frais médicaux liés à la kinésithérapie. D’autres, comme la Mutuelle des hôpitaux, proposent différents niveaux de garantie adaptés à vos besoins. Certains contrats prennent en charge l’intégralité du tarif conventionnel. Vous pourrez également trouver des mutuelles qui assurent la prise en charge des dépassements d’honoraires et couvrent ainsi 100 % de vos dépenses !

Comment bien choisir votre mutuelle santé en cas de kinésithérapie ?

Vous devez choisir une complémentaire santé en adéquation avec votre situation. Certains actes peuvent être prévisibles (douleurs chroniques, maladies récurrentes) et d’autres imprévus (entorses, fractures, etc.). Votre métier ou la pratique d’un sport peuvent également présager de certains soins à venir. N’hésitez donc pas à comparer différentes mutuelles pour trouver la formule la plus adaptée ! Faites notamment attention à certains critères dont voici une liste non exhaustive.

  • Le niveau de garanties adapté à vos besoins en kinésithérapie.
  • Les actes pris en charge. Certaines mutuelles vont en effet prendre en charge tout type de rééducation alors que d’autres vont exclure certains actes (séances chez un kinésithérapeute prescrites à la suite d’une opération par exemple).
  • Les tarifs des cotisations mensuelles de votre contrat de mutuelle santé.
  • Le tiers payant qui vous épargne l’avancement des frais lors de chaque consultation chez votre kiné.

 

Accéder au simulateur complémentaire santé

 

Nos valeurs

Expérience

Créée en 1959 pour et par des hospitaliers, la Mutuelle des hôpitaux adapte ses garanties aux évolutions du secteur. Nous répondons ainsi aux besoins spécifiques des agents de la fonction publique hospitalière.

Proximité

Notre service d’assistance est disponible 24 h/24 et 7 j/7 par téléphone : conseils personnalisés, informations utiles... Nos conseillers restent à votre écoute et vous accompagnent au quotidien.

Bienveillance

Nous souhaitons faciliter l’accès à des soins de qualité au plus grand nombre en nous basant sur la solidarité et sur nos valeurs mutualistes. Nous restons ainsi attentifs à la santé et au bien-être de nos adhérents.

Réactivité

Nous vous garantissons une prise en charge immédiate dès l’adhésion, sans délai de carence, une large couverture Tiers Payant et une rapidité de remboursement grâce à notre propre centre de gestion centralisé.