Remboursement dentaire : quelle part pour la Sécurité sociale et la mutuelle santé ?

Prothèses, orthodontie, honoraires… les frais dentaires, souvent coûteux, restent peu pris en charge par l’Assurance maladie. La souscription d’une complémentaire santé devient alors essentielle pour réduire au maximum la note de vos soins dentaires. La Mutuelle des hôpitaux vous informe sur le mode de remboursement du secteur dentaire.

 

Remboursement dentaire : que prend en charge l’Assurance maladie ?

Les soins dentaires

Au niveau du remboursement par la Sécurité sociale, nous pouvons distinguer deux types de soins dentaires :

  • les soins conservateurs : traitement de carie, détartrage, dévitalisation, etc. ;
  • les soins chirurgicaux, comme l’extraction d’une dent.

L’Assurance maladie rembourse ces prestations à 70 % des tarifs de convention sous condition que les soins dentaires fassent partie d’une liste préétablie d’actes et prestations remboursables.

Les prothèses dentaires

Couronne, inlay-onlay, bridge… l’Assurance maladie prend également en charge les prothèses dentaires à hauteur de 70 % de la base de remboursement. Mais cette base est bien inférieure aux tarifs pratiqués dans la réalité. Les chirurgiens-dentistes appliquent des tarifs fixés librement et largement supérieurs aux tarifs reconnus par la Sécurité sociale. Avant chaque intervention, votre dentiste est dans l’obligation de vous présenter un devis pour que vous puissiez anticiper ces dépenses. Celui-ci vous indiquera :

  • le montant des honoraires ;
  • le montant pris en charge par l’Assurance maladie ;
  • le détail de votre traitement ;
  • le type de prothèse dentaire envisagé.

Les soins d’orthodontie

Le remboursement concerne uniquement les traitements orthodontiques pour les enfants de moins de 16 ans. La Sécurité sociale prend en charge leur montant à un taux fixé à :

  • 70 % de la base de remboursement pour les soins inférieurs à 120 euros ;
  • 100 % de la base de remboursement pour les actes au-delà de 120 euros.

À l’instar des prothèses dentaires, l’orthodontie reste onéreuse, car les tarifs sont encore une fois fixés librement. Là encore, votre dentiste devra vous informer par devis des frais à engager. De plus, afin d’obtenir le remboursement du traitement d’orthodontie de votre enfant, vous devez demander un accord préalable auprès de votre caisse d’Assurance maladie.

Les frais dentaires non pris en charge

Certains actes dentaires sont classés « hors nomenclature », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Parmi les traitements non pris en charge, nous pouvons citer :

  • les implants dentaires ;
  • la parodontie (traitement de gencive) ;
  • l’orthodontie pour adulte ;
  • les soins esthétiques dentaires.

Le remboursement dentaire par votre mutuelle santé

Une complémentaire santé indispensable

Les soins dentaires demandent de nombreuses consultations qui peuvent s’étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Et le cumul de ces soins peut vite faire exploser votre budget ! La mutuelle intervient pour compléter intégralement ou partiellement le remboursement des frais dentaires non pris en charge par l’Assurance maladie. Certains frais restent en effet à votre charge après le remboursement par la Sécurité sociale :

Selon les garanties souscrites, votre mutuelle peut ainsi vous rembourser tout ou partie du ticket modérateur et des dépassements d’honoraires. Souscrire une complémentaire santé vous permet donc de bénéficier d’une meilleure couverture de vos dépenses dentaires, avec des taux de remboursements allant généralement de 100 % à 400 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale.

Comment bien choisir votre mutuelle ?

Une bonne mutuelle doit vous proposer des garanties de qualité au prix le plus juste. Mais avant tout, elle doit répondre au mieux à vos besoins spécifiques, notamment en matière de soins dentaires. Pour cela, commencez par les définir et pensez aussi aux besoins de votre famille, et surtout ceux de vos enfants (caries, orthodontie, etc.). Ensuite, vous devez prendre en compte certains critères afin de choisir la mutuelle la plus adaptée. Notons entre autres :

  • les garanties et les taux de remboursement proposés par la mutuelle ;
  • la hauteur et la fréquence des dépassements d’honoraires auxquels vous devez faire face ;
  • le plafonnement de remboursement de vos frais dentaires ;
  • les délais de carence, c’est-à-dire la période pendant laquelle vous ne percevez aucun remboursement de la mutuelle après votre souscription.

 

Lire l’article « Bien choisir ma complémentaire santé »

Remboursement dentaire et reste à charge zéro

Dans le cadre de la réforme 100 % santé, profitez également du reste à charge zéro pour vos frais dentaires. D’ici 2021, certaines prothèses et couronnes (couronne céramique, couronne métallique, inlay-core…) pourront vous être remboursées intégralement par l’Assurance maladie et votre mutuelle.

 

Accéder au simulateur

Nos valeurs

Expérience

Créée en 1959 pour et par des hospitaliers, la Mutuelle des hôpitaux adapte ses garanties aux évolutions du secteur. Nous répondons ainsi aux besoins spécifiques des agents de la fonction publique hospitalière.

Proximité

Notre service d’assistance est disponible 24 h/24 et 7 j/7 par téléphone : conseils personnalisés, informations utiles... Nos conseillers restent à votre écoute et vous accompagnent au quotidien.

Bienveillance

Nous souhaitons faciliter l’accès à des soins de qualité au plus grand nombre en nous basant sur la solidarité et sur nos valeurs mutualistes. Nous restons ainsi attentifs à la santé et au bien-être de nos adhérents.

Réactivité

Nous vous garantissons une prise en charge immédiate dès l’adhésion, sans délai de carence, une large couverture Tiers Payant et une rapidité de remboursement grâce à notre propre centre de gestion centralisé.